الصفحة الرئيسية

RNI: Zaina Id Hali, figure emblématique féminine de Souss-Massa

« Dès mon enfance, j’ai grandi dans un milieu s’intéressant de près à la chose publique, locale et nationale », assure Zaina Id Hali, qui est parvenue à décrocher un siège parlementaire au sein de la Chambre des représentants, sous la bannière du Rassemblement national des indépendants (RNI).

Native de la ville de Tiznit, la députée, fraîche émoulue, préparant actuellement sa thèse de Doctorat autour du « Principe indemnitaire dans le contrat d’assurance », avait décidé, pour la première fois, de présenter sa candidature dans la liste régionale de Souss-Massa, sous les couleurs du parti de la Colombe. Ladite liste a réussi à recueillir 316.000 voix, lors du scrutin du 8 septembre courant, concernant les élections législatives régionales et communales 2021, au Maroc.

Par ailleurs, l’avocate et actrice associative explique son adhésion à l’action politique par son désir citoyen de concrétiser la restructuration effective de la Région Souss-Massa, en continuant à œuvrer politiquement dans le secteur associatif. « Ce qui m’a incité à me présenter pour la première fois aux élections, c’est mon adhésion à l’action associative, à travers le Centre Souss-Massa des études juridiques et sociales contemporaines. Centre que j’ai fondé après m’être aperçue des difficultés de transport que rencontrent les fils de la région pour se déplacer à Marrakech et à Rabat, afin de passer concours et examens ou participer à des conférences et à des activités culturelles ».

Sachant que ces jeunes ont également des difficultés financières, Zaina Id Hali a pensé à l’organisation locale des activités qui les intéressent, sans nul besoin de se déplacer vers d’autres villes marocaines lointaines. De même qu’elle a souligné que le Centre précité a noué des partenariats avec d’autres associations et que l’action associative commune a pour objectif de porter assistance à certains cas précis, d’en étudier les problématiques et d’en trouver les solutions idoines.

Quant à sa décision de se présenter aux élections sous la bannière du RNI, elle coule de source, selon la députée, licenciée en Droit privé et lauréate diplômée d’un master en Droit civil. Ceci, car le parti de la Colombe a réussi à présenter une vision différente de celle du passé, précise-t-elle. « Nous avons constaté l’importante mutation que le RNI a connue, via sa nouvelle dynamique prônée par monsieur le président; Et c’est ce constat qui m’a incité à adhérer au RNI, au lieu d’un autre parti. De surcroît, la relation qu’avait mon défunt père, Al Hajj Brahim, avec Aziz Akhannouch a aussi pesé dans la balance », a conclu Zaina Id Hali.

Larbi Alaoui

اترك رد

هذا الموقع يستخدم Akismet للحدّ من التعليقات المزعجة والغير مرغوبة. تعرّف على كيفية معالجة بيانات تعليقك.