الصفحة الرئيسية

Nous pouvons évoluer sans perdre nôtre identité

Azulpresse//Mhamed Bihmedn

J’espère que le premier parti du Maroc va changer l’approche qu’avait le précédent au niveau national et surtout, pour nous, nôtre région qui a des dossiers en suspens :
– Le foncier hérité de nos ancêtres en facilitant les procédures et ne pas pratiquer la politique de rigidité qui avait cours avant, sachant que les propriétés n’avaient pas de documents justificatifs comme aux normes actuelles.
– Délimitation du domaine de la forêt, sans vouloir empiéter sur les propriétés que nos aïeux exploitaient des siècles durant.
– Garder la nature RURALE de nôtre région (comme ça se fait en Belgique , France ..même en Tunisie ! ),car vouloir absolument en faire des ” villes ” ne marchera jamais vue la nature géographique de la région ; on n’est pas sur un désert où a été érigé Las Vegas. Il faut plutôt développer de beaux villages en tenant compte de tous les aspects de la vie : architecture, agriculture, artisanat, culture dans sa globalité..etc
– Développer les établissements scolaires dans toute la région et ne pas faire la politique de centralisation suivie à ce jour ( tout à Tafraout !! )
– La SANTÉ : il faut des dispensaires ou même des centres de santé de proximité dans chaque village ou groupement de villages quand ceux-ci sont rapprochés, et surtout des HÔPITAUX dans chaque grand centre, type Tafraout et d’autres, avec tout ce qu’il faut et ne être dépendants de Tiznit ou Agadir sur ce sujet.
Nous pouvons évoluer et nous moderniser sans perdre nôtre identité, nôtre âme et nôtre ADN.
N’oublions pas que nous sommes les descendants d’hommes et Femmes qui, avec presque rien, ils avaient travaillé leur région exclusivement montgneuse et enclavée, sont partis travailler ailleurs pour ramener de quoi améliorer la vie de leurs parents et de leurs familles, ils ont œuvré au développement du pays et en véritables nationalistes ils ont participé en grande partie pour sa libération ; sur ce sujet nous devons tous être très fiers , en le rappelant aux éventuels ” détracteurs ” que nôtre région n’a été soumise à la puissance colonisatrice française qu’en 1934 après une vaillante résistance et une véritable bataille qui avait durée deux ans ; La fameuse Bataille d’Aït Âbella.
Personne n’a le droit de nous sous estimer ou de vouloir nous effacer en tant qu’une entité composante du peuple marocain, comme l’a bien souligné Sa Majesté le Roi Mohamed VI, que Allah le protège, en précisant dans la constitution que le Maroc est un pays qui a plusieurs ascendances ethniques et religieuses, dans le respect total de chacune d’elles.
Azrowadôme.

اترك رد

هذا الموقع يستخدم Akismet للحدّ من التعليقات المزعجة والغير مرغوبة. تعرّف على كيفية معالجة بيانات تعليقك.