الصفحة الرئيسية

La RSB remporte le derby de l’Oriental et s’installe en tête du classement général


Botola D1, 7e journée

La En allant s’imposer sur la pelouse du Mouloudia d’Oujda (1-0), dimanche pour le compte de la septième journée, la Renaissance de Berkane s’est emparée des commandes du classement de la Botola D1, doublant le MAT qui évoluera aujourd’hui face au HUSA. À Rabat, le Fath a été accroché par la Renaissance de Zemamra (1-1), qui se rapproche nettement du podium.

Le match au sommet de la septième journée de la Botola D1 a opposé, dimanche au stade d’Honneur d’Oujda, le MCO à la Renaissance sportive de Berkane. Deux équipes qui n’avaient, jusqu’à dimanche, essuyé aucune défaite depuis l’entame de la saison 2019-2020 et qui aspiraient à s’installer en première place du classement. Le derby de l’Oriental devait se jouer à huis clos, suite à une décision des autorités locales justifiée par des «raisons sécuritaires». Sauf que le public du MCO a été autorisé, au tout dernier moment, à accéder à l’enceinte et à peupler les gradins, chose qu’il n’a pas hésité à faire, malgré le temps de vente des tickets assez réduit. La rencontre a vu le Mouloudia de Abdelhak Benchikha prendre l’initiative et menacer la cage de la RSB en premier. Saber El Ghanjaoui a vu son tir s’écraser sur le poteau gauche du gardien Zouheir Laâroubi à la 20e minute, à l’instar de la reprise de tête de Mehdi Naghmi (26e) qui a heurté la transversale. Le Mouloudia payait ensuite cash les frais de son manque de réalisme, avec un but contre son camp de Jamal Harkass qui a tenté de contrôler dans sa surface et qui a fini par envoyer le ballon dans les filets du MCO (45e).

Zouheir Laâroubi s’impose en rempart face aux attaquants du MCO
Les locaux tenteront de réduire la marque ensuite, notamment grâce aux efforts d’Ismaïl Khafi et d’Adam Neffati, mais les interventions de Zouheir Laâroubi étaient impériales. À la 56e minute, l’ancien joueur du Chabab Rif Al Hoceïma Saber El Ghanjaoui marquait le but du nul, mais l’arbitre Noureddine El Jaâfari a choisi curieusement de revenir à une faute – même pas évidente – commise sur Mehdi Neghmi en entrée de surface, annulant de ce fait le but, sachant qu’il fallait laisser l’avantage aux joueurs du MCO.

Cette décision a donc eu une grande incidence sur le résultat final de la rencontre, un constat qui pousse encore à questionner les compétences des arbitres marocains et les retombées de leurs décisions erronées sur les équipes et leurs parcours en Botola. Le MCO a donc tout fait sauf marquer, dimanche, tandis que la RSB a réussi à gérer son match avec beaucoup d’intelligence, boostée par l’excellente prestation du portier Laâroubi et le coup de pouce de l’arbitre El Jaâfari. Les sociétaires de Berkane se hissent ainsi en première position du classement général (13 points), 2 points devant le Moghreb de Tétouan, tandis que le MCO stagne en cinquième position avec 10 points. Dimanche toujours, le Fath de Rabat accueillait la Renaissance de Zemamra en espérant renouer avec la victoire, lui qui n’a plus réussi le moindre succès depuis la toute première journée (1-0 face à l’IRT). Toutefois, la RCAZ avait un autre avis et a réussi à imposer le nul à Rabat (1-1). Le FUS a pris l’avantage à la 55e minute, sur un penalty transformé par le Camerounais Jean Joseph, mais la RCAZ a finalement rétabli la parité à la 76e minute, sur un but contre son camp du défenseur malien Mahamadou N’Diaye. Le FUS est donc toujours dixième du classement avec 7 points récoltés en autant de matchs, alors que la RCAZ est sixième du classement avec 8 points, à 3 unités du podium. La journée de mardi sera marquée par la tenue d’un autre match comptant pour la septième journée, mettant aux prises le Hassania d’Agadir et le Moghreb de Tétouan

اترك رد

هذا الموقع يستخدم Akismet للحدّ من التعليقات المزعجة والغير مرغوبة. تعرّف على كيفية معالجة بيانات تعليقك.