الصفحة الرئيسية

Driss El Yazami met en avant les efforts du Maroc pour relever les défis liés à la migration

Le président du Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME), Driss El Yazami, a mis en avant les efforts consentis par le Royaume pour relever les défis liés à la migration aux niveaux national, régional et international.

Dans un entretien accordé au quotidien italien La Repubblica, M. El Yazami a souligné que le Maroc a joué un rôle  »de premier plan » dans la préparation et l’organisation de la Conférence internationale sur les migrations, qui a adopté en décembre 2018 le Pacte de Marrakech pour des migrations sûres, ordonnées et sécurisées, qui « constitue à ce jour le seul cadre international de gouvernance des migrations ».

« Eu égard à ses efforts inlassables, SM le Roi Mohammed VI a été désigné leader africain sur la migration par le sommet de l’Union africaine, où le Souverain a présenté une feuille de route continentale sur cette question », a rappelé le président du CCME, mettant en exergue le rôle « stratégique » de l’Observatoire africain des migrations de l’Union africaine, basé à Rabat.

Il a, en outre, passé en revue les mesures pertinentes prises par le Royaume au niveau national, notamment la stratégie nationale d’immigration et d’asile et deux autres projets de loi sur la question.

« Les dirigeants africains ont évidemment le devoir de gérer la circulation des Africains sur le continent et d’offrir une vie décente à leurs citoyens, mais cela n’exonère pas les pays du Nord de leurs responsabilités », a-t-il signalé, estimant que le discours des dirigeants européens et les politiques publiques au niveau national et européen sont axés essentiellement sur le contrôle des frontières extérieures à l’égard des migrants du sud.

Pour faire face aux problématiques liées à la migration, « il faut solliciter une gouvernance internationale partagée, fondée sur le respect des droits de l’homme et sur une vision stratégique commune des intérêts mutuels », a plaidé le responsable marocain.

Revenant sur l’assaut groupé contre la clôture métallique au niveau de la province de Nador, M. El Yazami a indiqué que cette tentative a été condamnée par le Maroc, qui continue de mener une bataille sans relâche contre les réseaux de trafiquants.

Cette tentative de passage en force, où 140 éléments de la force publique ont été blessés à différents degrés, a été marquée par l’usage d’une violence inouïe par les candidats à l’immigration irrégulière face aux éléments des forces de l’ordre, qui ont agi avec professionnalisme et dans le respect des lois et des règlements.

migration,Maroc,Driss El Yazami,

اترك رد

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني.

هذا الموقع يستخدم Akismet للحدّ من التعليقات المزعجة والغير مرغوبة. تعرّف على كيفية معالجة بيانات تعليقك.