الصفحة الرئيسية

A vrai dire : La désunion de la Gauche n’est pas fatale

Saoudi El Amalki

Les souffles de la Gauche française, auront-ils inspiré son homologue marocaine ? Toujours est-il que les français, du moins une partie d’entre eux, se sont plutôt rabattus sur les valeurs de la Gauche par nécessité de s’y réfugier du marasme de la misère. Les excès assassins du libéralisme ont resserré l’étau du dénuement sur leur condition sociale.

Ils s’en sont ainsi rendus compte et les alliances de la Gauche y ont réagi pour s’y atteler dans l’unicité. La nouvelle dynamique ne fait que débuter à petits pas, pour des lendemains salvateurs ! Victor Hugo, la sommité de la littérature de l’Hexagone se plaisait à dire, à ce propos : « Les grandes révolutions naissent des petites misères, comme les grands fleuves des petits ruisseaux ! ».

En dépit de ses divergences, la Gauche marocaine, quant à elle, n’aurait assurément pas à rougir du sursaut d’orgueil de son alter ego tricolore, à la veille des présidentielles. Elle en serait fort capable, car elle en a déjà l’expertise requise de la dernière décennie du siècle écoulé, pour aboutir à l’Alternance de 1998. Certes, tous les ingrédients de cet élan historique ont changé de manière substantielle.

Mais, l’esprit et la foi de l’union persiste encore chez les piliers du mouvement national marocain, bien qu’en état de « rixe triviale ». On se souvient comme si cela datait d’hier que l’appel à l’unisson afin de sauver le pays de la dérive, hantait ses constituantes et enterrait leur égo capricieux pour se focaliser sur le commun.

Aujourd’hui, le même appel émane du peuple qui gémit sous le fardeau du coût de la vie onéreux et mortifère, face à un ramassis amorphe de libéraux qui détient les rênes d’un pays que seul l’Etat survive du haut de ses Institutions.

La révolution de la Gauche dans le « gant de velours » ne ferait que vivifier, solidifier et fluidifier davantage l’Etat de Droit et de Développement, comme disait Albert Camus, l’illustre essayiste français avait enfanté une citation qui en disait long, à cet égard : « Toutes les révolutions modernes ont abouti à un renforcement de l’Etat ! ».

Des prémices du rapprochement des diverses bribes de cette Gauche se profilent déjà à l’horizon puisque sa discorde n’est pas éternelle ni fatidique. Il est à dire sans être trop utopique ni trop idéaliste que cet entrain n’est possible que si cette Gauche marocaine, toutes tendances confondues, serait descendue de sa tour d’ivoire, de s’éveiller de ses lauriers de naguère, de s’éviter de reproduire les clichés surannés et de percevoir la réalité telle qu’elle se présente et non telle qu’elle devrait être, en vue d’asseoir de concert, les solutions réalistes.

Mais, avant tout, il importe de concilier la société avec la politique, mais aussi avec les politiciens, en se réappropriant les vertus et les idéaux de la Gauche universelle par ravoir ses repères et s’ériger en modèle.

اترك رد

هذا الموقع يستخدم Akismet للحدّ من التعليقات المزعجة والغير مرغوبة. تعرّف على كيفية معالجة بيانات تعليقك.

%d مدونون معجبون بهذه: