الصفحة الرئيسية

Kalifa CONDE: Parole de cinéaste

Interrogé par Said EL HIYAK.
Monsieur Kalifa CONDE, face à la pandémie Covid 19, l’OMS a recommandé plusieurs mesures preventives y compris le confinement.

Peut-on savoir l’état de mise en place de ces mesures inédites et leur impact sur la population en Guinée ?

” Parole de cinéaste”
Je suis Kalifa CONDE, Cinéaste Guinéen. Sur invitation du célèbre critique de cinéma, Mohamed Bakrim et représentant de l’office du cinéma Guinéen (Onacig), j’ai pris part du 16 au 21 Avril 2018 au festival de cinéma de Taroudant, au royaume du Maroc.
Depuis, deux années se sont écoulées.
Nous sommes en 2020. Une année terrible pour le monde : une pandémie dont le lugubre nom est COVID-19 fait des ravages sur tous les continents, sans distinction de races, de religion et de sexe a tué plus de 300 000 humains. Conséquences : des pays barricadés, des centaines de millions de personnes confinées la fermeture des lieux de cultes, de tous les cultes.
En Guinée ou je vis, l’apparition de la pandémie a été accueillie avec scepticisme. Malgré le passage d’Ebola, ces durs ne croient en rien. Il a fallu des interventions télévisées du chef de l’Etat et l’implication des forces de l’ordre pour imposer une urgence sanitaire dont les mesures sont celles appliquées dans le monde entier : lavage des mains avec de l’eau savonneuse, port obligatoire du masque, fermeture des établissements scolaires de tous les niveaux, fermeture des lieux de cultes, respect des distances etc…
A ce jour, malgré le nombre de cas positif qui est près de 2000, de décès qui se chiffrent à 11 et de guéris évalués à environ 700, les décisions des autorités sont de plus en plus contestés par une course de la population que représentent certains religieux qui estiment que les mosquées devrait être ouverte pour accueillir les fidèles à l’occasion du Ramadan
Quant au port du masque, un grand effort est fait par les tailleurs locaux qui en confectionnent en grande quantité, même si leur qualité reste médiocre.
Evidemment, on ne peut pas les comparer aux masques Marocains dont la qualité s’est imposée sur le plan international.
Les difficultés économiques liées aux différents barrages érigés aux frontières du pays, le taux de chômage élevé dans un système économique dans lequel prédomine l’informel, font dire à certains humoriste que si le Corona virus perdure, il risque de ne trouver aucun survivance sur son chemin.
Mais, le Guinéen étant optimiste de nature vous rétorquera qu’Ebola a été vaincu en Guinée et que le COVID-19 le sera également.

Kalifa CONDE

Loading...