الفرنسية

Station Taghazout dans la tourmente Quand le vent du sérieux souffle

Saoudi El Amalki //

Décidément, la station Taghazoute dont le processus de réalisation remonte à environ deux décennies, ne cesse de broyer du pain noir. Dès le coup de la  première pioche, ce fleuron du plan Azur s’estompe avec le retrait, tour à tour, de deux immenses aménageurs développeurs, à savoir Della Al Baraka et Colony Capital. Les  malheurs de ce projet n’en sont pas encore à leur terme, puisqu’il finit par se convertir, en bonne partie, par une opération, cette fois-ci plus juteuse, quasiment immobilière, loin de préserver son registre touristique, comme le prévoyait la vision 2010 d’antan. Aujourd’hui, suite à une visite-surprise du Souverain aux chantiers dudit projet, il été constaté que la manière dont il est géré s’avérait inadéquate. De surcroît, de graves dysfonctionnements ont été relevés aussi bien au niveau de certaines constructions que des installations communes. Face à ces anomalies qui ont manifestement entaché tous les aménagements et sur instructions royales, des unités de la gendarmerie et des forces auxiliaires ont dû débarquer, vendredi dernier, sur Taghazoute Bay pour procéder au verrouillage des chantiers en cours. On croit bien savoir que ces mesures dureront le temps que prendrait l’enquête menée par une haute commission dont le rapport serait soumis à l’appréciation royale.   A cet effet, il à noter que nombre de projets hôteliers à Taghazoute Bay dont l’un est à la possession d’un membre de l’Exécutif marocain, ont effectué des modifications aux plans initiaux et bénéficié des surfaces ajoutées pour bâtir leurs propres édifices. Ce qui empiète foncièrement sur les superficies consacrées aux  constructions communes, tels les passages, les espaces verts, les parkings…Toutes ces interventions ont ipso facto, occasionné un profond climat tourmenté des responsables directs du projet de Taghazoute Bay, sis à une vingtaine de kilomètres, au nord d’Agadir. De même, les Autorités locales ont ordonné la démolition, le lendemain samedi dans l’après midi, d’importantes parties de certaines édifications hôtelières à Taghazoute Bay. Des bulldozers ont donc manœuvré  leurs tentacules de destruction en direction des bâtisses qui n’ont respecté pas les plans principaux. Il est aussi attendu  que les prochaines investigations des commissions d’enquête, révèleraient sans doute, d’autres irrégularités dont les auteurs seraient dans de mauvais draps.   Serait-on, enfin, décidé de faire régner les dispositions fermes de la loi et rien que la loi, dans un univers où les barons font la loi de la jungle ? A voir ces opérations de ratissage qui s’amorcent résolument et qui, semble-t-il, n’épargnent pas les « grosses têtes », comme ce « carburantier » de la haute sauce, on ne peut que se réjouir pour ce coup de sérieux salutaire qui taraude une station balnéaire aux mille et une nuits cauchemardesques, depuis presque vingt ans, plus précisément en 2002 ! Espérons bien que cette résolution ira jusqu’au bout et rappelle à l’ordre les contrevenants du foncier, un peu partout sur le territoire du grand Agadir où les bonnets intouchables et soudoyants font la pluie et le beau temps. La visite royale aura au moins servi, entre autres, à assainir le mobilier de l’accaparement, de la fraude, du détournement et de la contrefaçon !

أظهر المزيد

مقالات مرتبطة

اترك رد

هذا الموقع يستخدم Akismet للحدّ من التعليقات المزعجة والغير مرغوبة. تعرّف على كيفية معالجة بيانات تعليقك.

Pin It on Pinterest

إغلاق
%d مدونون معجبون بهذه: